>>>> F COLLECTIVE ACADEMY : JE DEVIENS MEMBRE <<<<
Article Fcollective
Pas de santé, pas de business !

J’avais envie de te parler à cœur ouvert dans cet article.

Peut-être le sais-tu, j’ai fait une fausse couche il y a quelques semaines.

J’ai pris la décision d’en parler sur les réseaux sociaux car c’est un sujet tellement tabou entre les femmes, comme si c’était quelque chose qu’il fallait absolument cacher. J’ai reçu plusieurs centaines de retours et j’en profite pour dire MERCI.

Mais ce n’est pas le sujet du jour. Cet évènement, je l’ai vécu comme un avertissement de la vie. Comme si elle me disait, « comment veux-tu avoir l’énergie nécessaire pour fabriquer un petit humain dans ton état là ?! ». J’ai compris tout de suite qu’il fallait que :

  1. Je lève le pied
  2. Je prenne plus soin de moi (de mon corps et de ma tête)

Car si mon corps et ma tête flanchent… il n’y a plus de business du tout. Ainsi, lors du court moment passé à l’hôpital, j’ai dû annuler tout le planning de la journée.

Cela m’a fait prendre conscience que, lorsque l’on est entrepreneure, le business repose sur nous. Pas de santé, pas de business…

Et cela trouve un écho avec la manière dont j’appréhende ce second confinement. Si durant le premier je m’étais fais un devoir de vous transformer en guerrière pour que l’on garde la motivation (j’avais d’ailleurs écrit ce texte pour nous mettre un coup de pied aux fesses),


J’aborde celui-ci avec un tout autre mindset !

Déjà, le contexte n’est pas le même, je ressens moins ce sentiment de pause totale, pas toi ? Les enfants vont à l’école, il est donc plus facile de continuer à travailler (que l’on en ait ou non car tes client(e)s, tes fournisseurs, tes collaborateurs en ont).

Du coup, je n’ai pas envie cette fois d’être en mode ON NE LACHE RIEN, GO GO GO mais vous faire prendre conscience que la santé est tellement précieuse, et que c’est peut-être un bon moment pour mettre de nouvelles habitudes en place ?

C’était d’ailleurs le thème du mois au sein de la F collective academy.

Lors du live coaching/motivation de début octobre, j’ai partagé cette prise de conscience avec les membres de l’academy.

Alors oui bien facile à dire, mais concrètement ?

D’abord, j’ai listé les choses qui me font du bien et que j’ai arrêté pour cause de « je suis trop sous l’eau ». Et, voici ce que j’essaie de mettre en place :

Bien être :

  • Yoga > 2/semaine (j’en faisais beaucoup avant et ça me faisait tellement de bien
  • 1 kiffe beauté/mois (massage, soin visage coiffeur etc… alors ça vraiment c’est le genre de trucs dans lequel je ne voulais pas mettre un rond, mais « se payer un massage c’est investir sur soi » comme l’a très bien dit Irène la fondatrice de Paulette magazine dans le talk inspirant toujours dispo dans l’academy).
  • 1 rdv ongles/mois (c’est ma power touch)
  • Prendre de vraies pauses dej ou pauses en général d’ailleurs (déjeuner devant l’ordi ça sert tellement à rien, tu peux ni travailler, ni manger correctement)
  • Boire de l’eau (Je me suis offert une grande gourde qui est toujours à côté de moi)
  • Manger plus de légumes / fruits et moins de viande  
  • 5/10 minutes de méditation / jour (ou juste prendre le temps de respirer)
  • Écouter des podcast (et en enregistrer promis le podcast sera vite de retour ;))
  • Écouter de la musique latine et opéra (rien à voir je sais, mais les deux me font du bien)
  • Allumer des bougies à la maison et au bureau
  • Voyager seule 1 fois par an (je l’ai fait il y a 4 ans et depuis… plus rien)

 

Organisation :

  • Je vais enfin me staffer !! Il faut que j’arrête de penser que je suis wonder woman
  • Anticiper les menus des jours en avance (j’ai encore beaucoup de progrès à faire mais je suis convaincue que c’est la clé d’un bon équilibre)
  • Faire ma to do la veille pour le lendemain
  • Ranger mon bureau et ma boîte mail tous les soirs
  • Je tiens de nouveau un « bullet journal », j’avais arrêté puis j’y reviens, c’est l’outil qui m’a le plus aidé à m’organiser en fin de compte.

Alors oui, pas mal de choses sont impossibles en ce moment, mais je garde l’idée et je vois si je peux faire à la maison (en attendant la fin du confinement).
J’ai déjà arrêté de travailler le soir et le week-end depuis un moment, et ça, j’en suis pas peu fière.

Voilà, ce n’est pas grand-chose en vrai non ? Et bien si je mets en place 100% de cette petite liste je suis intiment convaincue que :

  1. Je me sentirais TELLEMENT MIEUX
  2. Je ne serais pas moins productive au contraire

 

Mais tu vois, j’ai pris le temps de vraiment me poser dessus et c’est mon objectif de ce confinement. Tu as envie de faire ce travail avec moi ? Allez hop, travaille ta liste !

Prend soin de toi girlboss, la santé c’est trop précieux
xoxo,
Sandra fondatrice F collective