>>>> F COLLECTIVE ACADEMY : JE DEVIENS MEMBRE <<<<
Article Fcollective
Comment oser ?

Un business qui se met en place, une clientèle acquise et fidèle et puis… Vous avez de nouvelles aspirations. Ou alors, votre image a évolué. Ou encore, votre statut n’est plus bon. Comment oser effectuer ces changements alors que tout roule ? À l’instar d’oser se lancer dans l’entrepreneuriat, oser se renouveler fait ressurgir les mêmes doutes et peurs. 

Je vous écris cet article parce que je suis en plein dedans. Et oui, il fallu que j’ose changer de statut. Et mes craintes étaient les mêmes qu’au départ : et si je ne fais pas suffisamment de CA ? Et si ça ne fonctionne plus ? Ainsi, j’ai essayé de rationaliser tout ça et vous partager mes réflexions sur “Comment oser ?”.

 

Pourquoi ne pas oser ?

Lorsque son business est lancé et fonctionne, le confort créé peut s’apparenter à celui du salariat. On s’enroule ainsi dans la couverture rassurante de la routine. Mais la vie n’est pas un long fleuve tranquille et l’entreprenariat encore moins. Dès lors, il est parfois difficile d’oser changer les choses. Que ce soit son produit, son service, son image, ses prix, comment oser modifier son entreprise ? Quelles sont les réflexions qui font passer votre intention à l’action ? 

Afin de déterminer ce qui fera que tu sautes le pas, il faut examiner les craintes qui nous freinent. En effet, ce sont ces dernières, précisément, qui nous empêchent de sauter le pas. Bien qu’elles soient toutes personnelles, il existe 2 grandes typologies de peurs :

  • L’argent

  • L’échec

 

J’ai peur de ne plus avoir d’argent 

La peur financière est la principale cause barrière. Le problème c’est que l’on s’imagine seule, à manger des boîtes de conserve froides et dormant dans notre Punto bleue turquoise. Or, ce n’est absolument pas la réalité. Certes, vous pouvez avoir des mois difficiles financièrement, mais cela s’anticipe. Il y a, par exemple, des campagnes de crowdfunding, qui peuvent te permettre de lancer une nouveauté et de prendre la température. 

Très sincèrement, la crainte de ne pas avoir d’argent est bien plus grande que le fait de, effectivement, en manquer.

 

J’ai peur d’échouer

Encore une fois, la peur de l’échec est tellement plus importante que l’échec en lui même. L’échec est salvateur, nous en apprend beaucoup et nous enrichit. C’est gratifiant de réussir. Ça l’est tellement plus d’échouer et de se relever. En effet, on apprend beaucoup plus lorsque l’on échoue que lorsque l’on gagne.

Très basiquement, si vous échouez, que se passera-t-il ? Et bien rien. Le monde ne va pas arrêter de tourner. L’avis des autres peut-être ? Alors là je t’arrête tout de suite, eux, qu’ont-ils fait ? Ceux qui ont osé, savent, et eux, jamais ne jugeront. Parce qu’ils ont conscience du courage que ça représente. Enfin, l’échec d’un projet ne détermine, à aucun moment, notre valeur d’être humain. Avoir osé et échoué est bien plus gratifiant que de n’avoir jamais rien tenté.

 

5 conseils pour oser :

  • Rationaliser
  • Anticiper
  • Effectuer une première action
  • Échanger et demander des conseils avec d’autres femmes qui l’ont fait
  • Prévoir un plan B (mais juste parce que ça te rassure 😉)

 

À toi qui lis cet article, tu as osé te lancer. Tu as fait le plus difficile ! Fais toi confiance et ose encore ! Ose lancer ce nouveau produit, ce nouveau service, ose dire non… Un petit coup de boost ? La F collective academy te permettra de poser tes questions et partager tes inquiétudes.