F COLLECTIVE ACADEMY JE DEVIENS MEMBRE
Article Fcollective
La Business list de Katinka Sarkozy du compte @mysecretaddresses

Vous pouvez lire l’article ci-dessous ou visionner la vidĂ©o IGTV

 

Vous connaissez l’histoire de l’influenceuse influencĂ©e ? C’est celle de Katinka. Katinka est une influenceuse food, qui travaille avec d’autres influenceurs via sa boĂźte de com digitale, Kikoff agency. Humm ça fait beaucoup d’influence
 Et bien oui, de l’influence elle en a ! Et elle nous distille, pour notre plus grand bonheur papillaire, ses adresses, toutes plus canon les unes que les autres. On rĂ©capitule ? Une compte d’influenceuse food, une agence de com d’influence. L’enjeu ? Jongler entre les 2, grĂące Ă  une orga aux petits oignons !

 

To do or not to do list ?

Je voue une passion aux to do list ! Je pense tout le temps, j’ai besoin de tout noter. Par consĂ©quent je le mets dans mes rappels d’iPhone. Je suis une control freak donc je dois tout ranger par thĂ©matique : Kikoff, My secret, bis, maison/courses, vacances, restau/choses Ă  faire, PĂ©pin (mon chien). Je regarde un peu tous les jours. 

La premiĂšre chose en ouvrant l’ordinateur ?

Je regarde mes mails, je les trie par dossier ou par thĂ©matique. Tous mes mails traitĂ©s je les glisse et comme ça le matin je n’ai que les mails que je n’ai pas traitĂ©. Je dĂ©teste voir le petit chiffre rouge de la boite mail.

ModÚle de réussite féminine professionnelle ?

Je n’ai pas un modĂšle mais plusieurs, les entrepreneures de maniĂšre gĂ©nĂ©rale m’inspirent Ă©normĂ©ment… J’admire les gens qui ont la capacitĂ© de sauter dans le vide et de construire et dĂ©construire lorsque ça ne marche pas. J’adore les gens qui peuvent rebondir et changer complĂštement de vie. On est entrepreneure ou on ne l’est pas, il faut savoir gĂ©rer son stress.. Il y a des femmes qui ont montĂ© des concepts incroyables ! Par exemple, Justine Hutteau de Respire, elle a commencĂ© avec des vidĂ©os LinkedIn et maintenant sa marque Ă©volue Ă©normĂ©ment. Les filles crĂ©atives m’inspirent Ă©normĂ©ment aussi, j’aurais adorĂ© ĂȘtre artiste. Je pense Ă  Elisa Gallois, elle partage sa vie sur son compte, elle part de rien, elle fait des voyages incroyables. Ce qui me stimule c’est de voir le parcours des autres… Ma mĂšre a une association  (nom???) donc ça m’a inspirĂ©e pour mon parcours. Il y a aussi des hommes dans mes portraits comme Pierre Fargues. Ili a crĂ©Ă© un collectif pour aider les femmes battues.

Compte instagram dont vous ne loupez aucune parution ?

Il y a dĂ©jĂ  mes clients ! Hormis eux, j’adore 3 thĂ©matiques : compte de citations empowerment comme @bossbabe.inc, compte instagram de teckel et beaucoup de compte de dĂ©co @mariskaoldenburg. Je checke Ă©galement des comptes d’influenceuses car c’est mon mĂ©tier. 

Un livre Ă  nous conseiller, plutĂŽt autour de l’entrepreneuriat ou du dĂ©veloppement perso ?

J’ai essayĂ© les livres de dĂ©veloppement perso mais je n’arrive pas Ă  les lire. Un livre qui m’a beaucoup aidĂ© pour mon business c’est celui de Sophie Trem. Je l’ai connu grĂące Ă  une copine qui m’a dit “viens, ça se vit”. On est 2h, enfermĂ©s dans une salle et elle donne des tips pour aller de l’avant, pour ĂȘtre positif. Elle fait des Good mood class pour les entreprises avec les RH et aussi des pour sa communautĂ©, ou avec des marques.

Chaine youtube, vidéo ?

J’adore les TEDx mais je ne suis pas du tout Youtube. Je regarde beaucoup de live et j’aime beaucoup les reportages Netflix qui sont super bien faits, on se rend compte du parcours des gens, que la vie n’a pas toujours Ă©tĂ© facile. Par exemple, sur Netflix “The chef in the truck” qui raconte l’histoire du chef pĂątissier du Ritz.

Podcast ?

Julia donne le ton j’adore, je n’arriverai pas Ă  faire un podcast mĂȘme si nous avons un mĂ©tier semblable ! Elle interviewe des influenceuses sur des sujets bien prĂ©cis. Par exemple, avec ZoĂ© Bassetto sur la problĂ©matique de l’image et comment on s’accepte.

Incarnez- vous votre business ?

Au dĂ©but j’avais un peu du mal mais avec le temps j’y arrive un peu plus. En tant que entrepreneure je trouvais ça intĂ©ressant de parler de ces sujets-lĂ  et de dĂ©velopper des bonnes vibes et un bon mood. Mais il y a aussi un attachement plus important Ă  la sociĂ©tĂ© lorsqu’une personne l’incarne. Attachement Ă©galement dĂ©veloppĂ© grĂące Ă  PĂ©pin.

Est-ce que vous avez déjà suivi des formations/coaching?

Je n’ai pas suivi de formations particuliĂšres, j’ai l’impression que ça fait l’effet inverse. Ma formation c’est la curiositĂ©. Pour le mentoring c’est super compliquĂ© parce qu’il faut trouver un bon Ă©quilibre entre “bien connaitre” et “pas assez”, pour pouvoir se rentrer dedans. J’ai eu deux mentors : ma maĂźtre de stage chez Warner. Et, avant de crĂ©er ma boite, ma boss dans mon ancien job. Elle m’a tout de suite fait confiance. Le management c’est hyper important ! C’est d’ailleurs 90% du job. Ainsi, si vous prenez le temps de former vos stagiaires c’est la clĂ©.

Qu’est ce que ça veut dire pour vous bien s’entourer ?

Pour moi c’est la clĂ© du succĂšs ! Je pense que chacun a son propre talent, les gens qui disent qu’ils savent tous faire mentent, chacun a un talent qui lui est propre. Dans mon agence, je me suis entourĂ©e que de personnes complĂ©mentaires. Mais j’apprends Ă  faire avec eux. Je ne veux pas embaucher que des gens semblables Ă  moi. Ce qui est intĂ©ressant c’est, justement, de s’entourer de personnes qui vont apporter de l’originalitĂ© Ă  votre boĂźte.