F COLLECTIVE ACADEMY JE DEVIENS MEMBRE
Article Fcollective
Comment réagir quand on se fait copier ?

Avez-vous déjà fait confiance à cette petite voix intérieure ? Celle qui vous dit : “Tu es sur le bon chemin et ce que tu fais est juste. Continue comme ça !”. Mon but, avec F collective, c’est d’aider avec sincérité et bienveillance toutes les femmes qui suivent ce réseau. Mais, comme on ne vit pas au pays des bisounours, les réseaux d’entrepreneuriat féminin, d’empowerment et de girl boss place éclosent à foison. Dès lors, comment ne pas se comparer ? Comment ne pas se remettre en question ? Comment faire face à la concurrence ? Comme réagir quand on se fait copier ?  

Réagir quand on se fait copier : Injustice ou frustration ?

(Re)Contextualisons si vous le voulez bien. En plein confinement, j’instaure un rdv quotidien, j’ai nommé: les lives ! Véritables bulles d’air, on se connecte entre femmes, on partage, on s’inspire, on échange. Or, instauré sans rien attendre en retour, les messages positifs reçus ont été incroyables. De cette bulle de positivisme est né cet article. Celui-ci aborde un sujet, pour ma part, houleux.  

Je vais donc vous partager une problématique rencontrée qui m’a, avouons le, mis dans tous mes états : colère, exaspération, injustice… Désormais apaisée, je tenais à vous partager mes solutions pour bien réagir quand on se fait copier. 

 

Ma problématique a été de devoir faire face, à 33 piges avec enfant, à des filles plus jeunes qui vont plus vite, voient plus loin, plus grand et osent tout. Or, si j’ai été touchée c’est pour une raison assez simple. En effet, elles me mettent face à mes blocages et toutes ces choses que je n’arrive pas à mettre en place. Ô hello frustration ! 

 

Et puis, après mûre réflexion, relativisme et pensées positives, voici ce que j’ai compris:

   – Tu n’as rien inventé = Toi même tu t’es inspirée quelque part non ?

   – Es-tu sure que ce n’est pas un malheureux hasard ? (Vraiment vraiment?)

   – Il y a de la place pour tout le monde (ce n’est pas parce que la personne suit l’une qu’elle ne peut pas suivre l’autre). 

   – Chaque business est incarné par une personne différente (d’où l’importance d’incarner son business (je n’arrête pas de le dire en accompagnement), la seule différence, qui distingue deux business complètement similaires, c’est la personne qu’il y a derrière).

   – Sois sincère avec ton business et les personnes à qui tu t’adresses, il y a une justice. La sincérité paiera toujours 

   – Il faut comparer le comparable ! Avez vous les mêmes ressources ? (temps, argent, équipe), sinon, c’est donc juste normal que ça aille plus vite chez l’une que chez l’autre 

 

 

Ma vie perso, mon fils est ma priorité aujourd’hui. Ainsi, rester seule dans mon business, pour rester libre, et gérer mon temps pour le voir: c’est ma priorité. 

Être au quotidien en contact avec des personnes juste géniales, avoir un travail qui me passionne et pouvoir en vivre: c’est une vraie chance. 

Et vous, c’est quoi votre priorité ? Qu’est ce qui est vraiment important pour vous ?


Vous voulez savoir comment j’ai appris à relativiser et devenir sage telle une Dalaï Lama de la sororité ?

 

Solutions pour réagir face à la copie :

Si on vous copie, on vous copie. Techniquement vous ne pouvez rien y faire et ce n’est pas une poupée Vaudou qui règlera le problème. Avant toute chose, rétablissons un fait. Si on vous copie n’est ce pas que tu as de bonnes idées et que ce que vous proposez est pertinent ? Garde ça en tête.

 

 

Et sinon, pour t’éviter d’imploser, voici des petits tips pour réagir quand on se fait copier :

  • Se désabonner de toutes celles qui font la même chose que toi (à quoi ça sert de regarder à part se comparer?). Ça fait un bien fou de ne plus voir ces personnes tous les jours, essaie 🙂
  • Rendez-vous compte de votre valeur. Ce que vous faites, la personne que vous êtes. Mais également ce que vous apportez au monde à votre niveau : tout ça a de la valeur. Est-ce que, selon vous, cette personne propose la même valeur que vous ? 
  • Gardez en tête que si on pique vos idées, c’est que vous êtes dans le wagon de tête (poke Marie ;)). Et, le plus important, c’est de continuer à en avoir pour le rester. Ne gâchez donc pas votre énergie à vous battre contre des moulines (féminin de moulins). Comme le disait une grande dame, “Prenez mes idées j’en aurai d’autres”, Coco Chanel.

 

Les larmes versées lors de cette prise de conscience sont des larmes de joie. Elle signifient que j’ai compris. J’ai compris la valeur que j’apporte aux femmes et que je ne dispose pas des mêmes ressources. En effet, je ne peux (ni ne veux) bosser 7/7 H24. Alors, de vous à moi, ne laissez personne vous faire du mal professionnellement. Vous faites et vous êtes votre business. Et rien que ça, c’est suffisant non ?